«

»

Un nouveau regard

coulIl est des périodes de rétrospection, où l’on revoit les évènements marquant de sa vie et ce qu’ils ont changé en nous. Les moments heureux ont leur importances, mais quand tout va « bien », c’est rarement le moment de se remettre en question, d’interroger en soi ce qui pourrait être amélioré, ou encore se poser les belles questions existentielles qui reviennent si rapidement dès qu’un évènement se produit.

Depuis une semaine, j’expérimente un état étrange : je connais l’éveil. J’ai eu l’occasion de voir mon énergie augmenter considérablement suite à une méditation un peu particulière, et de « voir » un grand flux de lumière arriver du haut vers ma tête, se répandre dans tout mon corps, puis se diffuser tranquillement autour de moi. Mon regard sur ce genre d’état avait déjà eu l’occasion d’évoluer depuis quelques années (voir « Toutes les réponses… » pour plus de détails sur ce chemin), mais il faut admettre que là il a été transformé. Peut-être parce que j’étais prête et que c’était une demande consciente (ou presque) de ma part, peut-être parce que toutes les étapes – le refus, l’interrogation, l’accumulation des connaissances, leur assimilation mêlée de doutes et d’expérimentations etc. – ont été franchies, peut-être parce que c’est le moment tout simplement…

Qu’est-ce que j’appelle « l’éveil » ? Un état très particulier ou les émotions sont ressenties et identifiées avec recul, sans impacter le reste de notre être, où seule la parole juste et utile est autorisée à sortir de la bouche, un état dans lequel on se voit lumineux, et les autres semblent ressentir cette lumière (certains même la voient…). Un état dans lequel d’autres énergies que les miennes, des énergies d’amour très fortes venant d’autres dimensions, peuvent passer à travers moi pour s’exprimer vers ceux qui en ont besoin et qui le demandent. Un état de grâce dirais-je, qui n’empêche pas – bien au contraire – une écoute attentive de tous les signaux internes et externes signalant un début de déséquilibre entre le mental, le le coeur, le corps et l’âme.

Les premiers jours j’avais l’impression d’avoir le cerveau un peu « vide », avec seulement une voie très nette dans ma tête me donnant des indications sur quoi faire, où aller… Puis mon « cerveau » est revenu en fonction, avec un retour des pensées automatiques plus ou moins sympathiques qui peuvent provoquer malentendus, non-dits et autres frustrations plus ou moins conscientes (mais je ne pouvais toujours pas les exprimer, seulement les regarder pour les comprendre). Enfin j’ai commencé à voir « ma personnalité » revenir en moi, et là j’ai pu faire le choix : est-ce que je continue dans la lumière, dans l’aide, dans l’amour, dans la voie vers laquelle je sens et je vois que tout m’appelle et vers laquelle je me sens de plus en plus guidée (j’ai eu suffisamment d’aperçus et de « pas en arrière » pour le constater), ou est-ce que je repars pour un tour dans mes anciens schémas ? C’est un choix de chaque instant, parfois évident et fluide, parfois plus complexe… Mais finalement tellement plus simple et agréable que de lutter en permanence pour ne pas avancer ! :)

Bienvenue à vous sur ce chemin, si vous avez lu jusqu’ici il est des chances que tout ceci vous parle, à un niveau ou un autre.